• Titre : Anti Nostalgic

    Interprète : Kinya Kotani

    Chanson de l'épisode 3. Après qu'Hiroshi est passé chez lui, Yuki sort retrouver Shuichi pour lui remonter le moral.


    Toumei ga yozora somete
    Hitori aruku itsu mo no kaerimichi

    Kuchizusamu konna kimochi
    Nemuru kimi ni todoketai na OH... UM...

    Nanika ni obieteru jibun ga chotto iya ni naru
    Tsugeru omoi torinokoshita hibi ni... wow wow
    Dokoka ni wasureteru kokoro ga chotto itaku naru
    Toki wo tsunagu hoshi no yoru ni kimi wo sagashiteru

    Toozakaru kumo ni nosete
    Boku no kimochi tachidomaru kaerimichi

    Kimi wa mou yume no tsuzuki
    Todoku hazu mo nai koto da to wakatte iru

    Namida ga koboreteru egao ga chotto hoshikunaru
    Kimi no soba ni ireru dake de boku wa... wow wow
    Dareka ga toikakeru rikutsu ga motto hoshikunaru
    Kieru kage ni mabushisugita hibi wo utsushiteru

    Nanika ni obieteru jibun ga chotto iya ni naru
    Tsugeru omoi torinokoshita hibi ni... wow wow
    Dokoka ni wasureteru kokoro ga chotto itaku naru
    Toki wo tsunagu hoshi no yoru ni kimi wo sagashiteru


    Traduction :

    La transparence a teint le ciel nocturne, et
    Je marche seul sur la route qui m'emmène toujours chez moi.

    Chantant pour moi-même, j'aimerais envoyer ce genre de sentiments
    Vers toi, dans ton sommeil, oh, hum...

    Je me suis emmêlé, je ne peux plus trop me supporter moi-même,
    Dans ces sentiments que je veux envoyer vers ces jours abandonnés.
    Le coeur que j'ai oublié quelque part commence à faire un peu mal.
    Je te cherche encore et toujours sous les étoiles liées à ce temps-là.

    J'ai placé mes sentiments sur des nuages qui s'éloignent,
    Sur la route qui mène vers chez moi, là où je me tiens debout.

    Tu fais déjà partie de mes rêves qui continuent,
    Je sais que ces sentiments ne vont sûrement pas t'atteindre d'ici.

    Les larmes continuent à se verser, et je commence à vouloir sourire,
    Juste un petit peu, juste parce que j'ai pu être près de toi.
    Quelqu'un se pose des questions, et voudrait que cela ait plus de sens,
    Alors j'ai invoqué ces jours trop brillants dans une ombre qui disparait.

    Je me suis emmêlé, je ne peux plus trop me supporter moi-même,
    Dans ces sentiments que je veux envoyer vers ces jours abandonnés.
    Le coeur que j'ai oublié quelque part commence à faire un peu mal.
    Je te cherche encore et toujours sous les étoiles liées à ce temps-là.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique