• Titre : The Rage Beat

    Interprète : Kinya Kotani

    Chanson des Bad Luck (Episodes 1, 2, 3, 4, 5, 7, 8, 12, 13).

     

    Obieta mezuki de iradatsu omoi uwaki na kaze ni hakisutete
    Hibiwareta rojou ni toketa SHIGUNARU wa kizuato dake nokoshite iku

    Madoronda NOIZU ga asu wo keshisaru mae ni
    Yabou ni hibiku kutsuoto wo oikakete

    Doko ni mo tomaranai
    Mitasanai Emotion SHIKATO kimete oikose yo
    Furueteru SHAI na seikai no nuke michi wo neratte
    Tadoritsuku basho e I Want New World

    Muragaru fuan ni tsume wo tatereba mishiranu uso ni hajikarete
    Mote amasu jikan ga sabitsuita machi wo warubirezu ni kazatte iru

    Berubetto no KOIN dake wo PAKKU ni tsumete
    Meiro no you na yume no chizu wa iranai

    Saka maku kodou kara
    Kirakira gin no Passion kakehiki dake no yuuwaku
    Kowaresou na kimi no hitomi ga ikeru DOA tataite
    Sagashitsuzukeru You Just a New World

    MEIN SUTORIITO ni kizamu semegiatta namida ga
    Ima mo kikoeru kutsuoto wo hisumaseru

    Doko ni mo tomaranai
    Mitasanai Emotion SHIKATO kimete oikose yo
    Furueteru SHAI na seikai no nuke michi wo neratte
    Tadoritsuku basho e I Want New World

     

    Traduction :

    Avec un regard terrifiant, jette ces sentiments irritants dans le vent.
    Le signal qui s'est mélangé à la route laisse juste une cicatrice derrière.

    Avant que les bruits endormis ne brouillent le lendemain,
    Poursuis ces pas ambitieux qui résonnent.

    L'émotion insatiable qui ne se posera jamais quelque part,
    Décide juste de l'ignorer, et surmonte-la.
    Vise juste le chemin qui traverse cette société timide et tremblante,
    Vers l'endroit que nous cherchons toujours, je veux un nouveau monde.

    En libérant ton angoisse, des mensonges inhabituels t'auront,
    Et des moments insupportables couvriront la route de rouille.

    Dans ton sac, ne mets que des pièces de velours,
    Nous n'avons pas besoin de la carte des rêves en forme de labyrinthe.

    Que ce soit le rythme des vagues ou la passion d'argent scintillante,
    Ce ne sont que des stratégies de tentation.
    Tes yeux fragiles fixent la porte que nous pouvons traverser
    Alors que nous continuons à chercher, tu es juste un nouveau monde.

    J'entends encore les larmes qui s'accumulent et qui gravent leur chemin,
    En couvrant les bruits de ces pas.

    L'émotion insatiable qui ne se posera jamais quelque part,
    Décide juste de l'ignorer, et surmonte-la.
    Vise juste le chemin qui traverse cette société timide et tremblante,
    Vers l'endroit que nous cherchons toujours, je veux un nouveau monde.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique